top of page

#MarcherlaVie #Tranquillité #Bonheur


Pour tous ceux qui rentrent de vacances, nous vous invitons à poursuivre vos balades dans la nature et à découvrir les bienfaits de cette activité grâce à 𝘿𝙖𝙫𝙞𝙙 𝙇𝙚 𝘽𝙧𝙚𝙩𝙤𝙣, sociologue, professeur d’université, auteur de 𝗠𝗮𝗿𝗰𝗵𝗲𝗿 𝗹𝗮 𝘃𝗶𝗲, paru cette année. Il pratique la marche avec plaisir, nous incite à découvrir les secrets de cet univers.

Dans les années 2000, il analysait déjà le transhumanisme avec les extropiens qui considéraient que le corps était méprisable, obsolète ! Il a envie de revenir au contentement d’être soi, dans son corps, à la jouissance du monde, au plaisir de cheminer et de marcher tout simplement.

La marche est aussi une façon de suspendre toutes les urgences, de s’abandonner au sentier, de réinvestir le temps. “L’esprit bat la campagne, on pense mieux car on est dans le dépouillement". Marcher c’est être debout, “retrouver l’élémentaire de la condition humaine", le goût de l’effort, de mettre un pied devant l’autre (contrairement au métaverse). C’est l’éloge de la lenteur, on va son chemin à son rythme et “c’est chouette". Cette temporalité n’appartient qu’à nous, nous flânons, rêvons. ”Nous autres marcheurs sommes des êtres qui nous sentons passionnément vivants, réels”.


Selon 𝑫.𝑳𝒆 𝑩𝒓𝒆𝒕𝒐𝒏,la marche est une forme de résistance

1.- C’est un retour au corps dans une société qui aseptise les perceptions sensorielles

2.- Le marcheur est dans une relation, à la lenteur et non à la vitesse et performance

3.- Les personnes ne sont plus dans la communication mais dans la conversation avec la nature

4.- La résistance est aussi politique au sens d’Aristote on n’est plus dans l’oubli de soi mais dans l’envie de vivre

5.- Il existe une égale dignité entre les marcheurs, véritable démocratie

6.- C’est l’univers de la rencontre et du partage incognito


Comment expliquer le succès de la marche chez les chercheurs de sens ? Pour l’auteur se déplacer en conscience permet de couper court à tout ce qui nous entrave et nous mène vers des impasses. Nous retrouvons notre chemin, notre boussole. Nous guérissons. Juste mettre un pied devant l’autre est un véritable programme : quelle jubilation de découvrir de tels bienfaits et notre liberté ! (”Le sacré réside dans le mouvement même de la marche, l’enchantement qu’elle engendre : on a envie de rendre grâce”). Nous sommes dans l’enchantement du monde qui nous entoure et en lien avec sa beauté car à l’écoute.


Si vous désirez affiner votre écoute et ainsi découvrir la richesse de votre vie osez Vis et Révèle-toi.

Nous vous attendons !


36 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page